Rechercher
  • Lina Tea | Hypnose Asmr

Trois dessins animés qui donnent une vision erronée de l'hypnose

Mis à jour : 13 nov. 2019


L'hypnose autoritaire d’Osiris (Astérix)


Quand j'étais enfant, j'adorais le dessin animé Les Douze Travaux d'Astérix, datant de 1976. Un film qui m'a grandement marquée (pas autant que Le Roi Lion, mais quand même), avec sa structure de films à sketches divertissante.


Je récemment revisionné la scène de l'hypnose, avec Iris qui tente d'hypnotiser Astérix. Iris, avec son regard éblouissant, sa voix puissante et grave, ses grands gestes et ses ordres autoritaires : "Silence ! Concentre-toi !" "Tu es un sanglier, un sanglier, m'entends-tu !". Sans oublier la musique de fond inquiétante...


J’aime bien ce passage. Il me fait encore rire du haut de mes 31 ans - même ce que je ressens aujourd’hui est différent, avec la connaissance de l’hypnose que j’ai acquis.


Ce passage a-t-il contribué à mystifier l’hypnose ? Oui pour ma part : ce fut pendant longtemps ma première idée de l'hypnose. Je croyais qu'un hypnotiseur était, comme Iris, une sorte de magicien ou de sorcier ayant le pouvoir de prendre le contrôle sur l'autre, afin de lui implanter je ne sais quelle idée dans la tête. Un être bizarre et maléfique à éviter absolument !



L’hypnose maléfique du Fakir (Tintin)


On retrouve une hypnose similaire dans la scène du méchant Fakir hypnotiseur dans Tintin et les cigares du pharaon (1932).


Le Fakir hypnotise Tintin avec ses yeux grand ouverts et menaçants, ses grandes gesticulations et sa voix grave, effrayante. Comme Iris, il invoque une entité (ici “puissance divine) pour hypnotiser.


Tintin : “Et maintenant vous allez me dire pourquoi vous avez cherché à me tuer, allons répondez!”


Philémon Siclon : “Ce n’est pas moi, ce sont les yeux ! Eh bah oui, c’est ces yeux, là !”


Fakir : “N’aie pas peur, étranger. Oh, puissance divine… Aaaah, tu es à ma merci… Regarde mes yeux”


Heureusement, Milou, qui lui n'est pas hypnotisé, va "réveiller" Tintin en lui mordant le derrière avant que son maître se fasse poignarder par le Fakir.


Ce genre de références a probablement contribué à véhiculer l’idée que l’hypnose peut être utilisée à mauvais escient - ce qui a eu pour conséquence d’engendrer une méfiance autour de l’hypnose.


L’hypnose sournoise de Kaa (Mowgli)


Extrait 1 - “Fils, fais un somme.... C’est le marchand de sable qui passe....”


Extrait 2 - “Aie confiance… Crois en moi… Que je puisse… Veiller sur toi… Fais un somme… Sans méfiance… Je suis là… Aie confiance...”



Troisième approche assez similaire de l’hypnotiseur étrange et malveillant qui hypnotise à l’aide de ses yeux : Kaa, le célèbre python du film d’animation de Disney, Le Livre de la Jungle (1967).


Grâce à son pouvoir hypnotique, Kaa prend le contrôle sur Mowgli contre sa volonté. Son regard hypnotique contient des cercles colorés en mouvements glissants. Contrairement à Iris, il ne crie pas des ordres, mais chante d’une voix susurrante, en accentuant ses “sss” (bon, c’est un serpent, me direz-vous). Son but est d’endormir Mowgli pour pouvoir l’avaler tout cru.



L’hypnose thérapeutique, une hypnose qui… n’a rien à voir


En grandissant, j'ai oublié ces scènes, j'ai même oublié l'hypnose... jusqu'à regarder il y a quelques années des vidéos youtube d'hypnothérapeutes expliquant leur métier, leur pratique. Cela n’avait rien à voir avec l’idée de l’hypnose que je m’étais faite.


J’ai découvert une hypnose bienveillante, rassurante, plus subtile, plus douce, plus reposante.


Une hypnose qui ne relève d’aucun pouvoir, d’aucun don, mais qui s’apprend.


Un hypnotiseur n’est pas un magicien, ni sorcier ni un mage. Il n’est doté d’aucun super pouvoir. Il ne fait pas d’incantation. Il n’a pas de don inné. L’hypnose est une technique qui s’apprend. Et il y a des formations pour cela.


Non, l’hypnose ne passe pas par les yeux


Lorsque certaines personnes apprennent que je suis hypnothérapeute, elles reculent, méfiantes. Certains me font les gros yeux, comme pour me dire “tu vas m’hypnotiser par les yeux?”.


Je me rappelle d'une personne que je venais de rencontrer au pot de départ de mon ancienne entreprise et qui m'a abordée de façon intéressante : "C'est vrai qu'il ne faut pas que je te regarde dans les yeux ?" Sur le ton de la plaisanterie bien sûr. Cela dit, ces remarques émanent parfois de véritables croyances.


Voici ma croyance : non, l’hypnose ne passe pas par les yeux. Ni forcément par une voix puissante et grave (Iris), ou susurrante (Kaa). Ni forcément pas de grands gestes (Iris, le Fakir) ou une danse (Kaa). Ni par des ordres donnés de façon autoritaire (Iris) - bon, certains aiment ça, mais c’est plutôt rare.


La personne qui rentre sous hypnose est d’accord pour rentrer sous hypnose. Et par dessus tout, elle reste maître d’elle-même.


Si on se sent en danger, on n’entre pas sous hypnose - et si on l’est déjà, on en sort au moment de sentir le danger.


Pour ma part, j’invite les personnes que je reçois à fermer les yeux pour plonger au plus profond d’elles-mêmes.


Je parle d’une voix douce. Il m’arrive même parfois de chuchoter - parfois à l’oreille gauche, parfois à l’oreille droite, via mon outil Asmr. Je parle lentement, parfois plus rapidement, en fonction de l’instant présent, de ce que je raconte, des réactions et des émotions de l’autre. Je varie mon intonation. Je joue également avec ma respiration, en synchronisation avec la respiration de l’autre. Mes gestes se synchronisent également sur l’autre.


Contrairement à ce que l’hypnose de Kaa fait croire, une personne sous hypnose ne s’endort pas. Elle est, au contraire, en pleine activité mentale - cela peut même lui donner chaud ! Elle vit ce qu’elle a à vivre, elle rencontre ce qu’elle a à rencontrer, elle traverse ce qu’elle a à traverser.


Par dessus tout, je n’impose rien. Je propose. Je stimule l’imagination. Comment ? Par des suggestions, qui peuvent être des sons, des gestes, des mots, des histoires.


Je ne sais pas tout ce qu’elle vit, car cela reste une expérience intérieure, intime, qui n’appartient qu’à elle seule. Mes suggestions ne sont que des déclencheurs et je ne suis qu’un guide.


Le gros du boulot, c’est la personne sous hypnose qui le fait. Grâce à son imagination. Car personne ne sait aussi bien qu’elle ce dont elle a vraiment besoin.


Alors que j’écris cet article, la question suivante me vient soudain à l’esprit : Qu’aurait pensé la petite Lina, enfant, si on lui avait dit qu’elle hypnotiserait elle aussi des gens, de nombreuses années plus tard ?


Et vous, qu'en pensez-vous ? Quelles croyances avez-vous de l'hypnose ? D'où viennent-elles d'après-vous ? Y a-t-il des dessins animés / films / séries qui vous font penser à l'hypnose ?

273 vues

Hypnose Asmr © - 2020 - Tous Droits Réservés